Salut à tous , ça y est ! Ca va faire un an que je suis à l'université d'Aix Marseille je n'avais pas pensé à faire partager ce que j'avais vécu pendant cette année jusqu'a ce que je vois de jeunes lycéens visiter la fac . Ils m'ont fait penser à moi un an auparavant lorsque j'idéalisais la Fac et une vie autonome en cité U ... bref , je rêvais complètement et je me rend compte que je n'ai pas etait la seule dans ce cas .

J'ai déménagé à Aix fin août , j'etais tellement pressées , je venais d'avoir mon BAC et j'etais contente de quitter le lycée , je trouvais que l'on etait rabaissé par les profs et que l'on  ne donnait pas d'importance à nos décisions et à nos choix . Du coup pour moi la vie d'étudiante , c'etait le moment pour moi de décider . Qu est ce que je veux étudier ? à quels horaires ? Est ce que je vais au ciné ce soir ? Ou est ce que je sors avec mes amis ?

J'ai donc emménagé en Cité U , plus précisément aux Gazelles (mais je reviendrais dessus ) dans une chambre de 9 m 2 . Sachant que les loyers sont très cher sur Aix en Provence c'etait le seul logement que j'ai trouvé mais je n'ai jamais vraiment regretté ce choix . La première chambre que l'on m'a attribuée m'a véritablement étonné . La chambre etait sale , l'ancien étudiant qui vivait là avait probablement marché sur les murs et sur le plafond parce qu'il y avait des traces de pas un peu partout comme s'il avait voulu se prendre pour Spider Man . Mes chaussures collaient au sol et la douche fuyait . Le coup de grâce et quand j'ai vu cette énorme araignée passer sous ma porte ! Je n'ai bien évidement pas gardé cette chambre , la femme de ménage est passée suite au coup de gueule de ma mère (vive l'autorité maternelle !) et etait scandalisée ! Du coup j'ai eu une nouvelle chambre c'etait pas impeccable mais c'etait propre . J'ai passé ma soirée à ranger mes affaires puis ma mère et ma sœur qui m'aidaient à déménager sont partis . C'est alors un sentiment très étrange qui m'a envahi . Mon cœur s'est serré et là je me suis vraiment sentie seule même si l'indépendance etait ce que je cherchais . La nuit a été calme , certainement la plus calme de l'année .

Le lendemain j'ai passé ma matinée à la fenêtre à regarder les familles se dire au revoir . L'une de mes voisines s'est effondrée en voyant la voiture de ses parents quitter la cité U .

La pré rentrée a eu lieu début septembre , on a eu une réunion et si je dois donner un conseil c'est que c'est à ce moment qu'il faut aller vers les autres . Personne ne se connaît , tout le monde est perdu et stressé . Même si cela est difficile il faut parfois faire le premier pas . Je suis rentrée en LLCE Trilangue (j'y reviendrais aussi ) , on etait donc pas nombreux (environ 100 ) . Cette réunion m'a fait pensé qu'on allait être bien encadrés pour cette première année et quand j'y repense je ne peux pas m'empêcher de rire . (Douce illusion ma petite ! )

Pour le premier semestre tout c'est assez bien passé l'un de nos profs referants etait notre prof (ce qui bizarrement n'arrive pas forcement ) du coup on etait toujours au courant de ce qui allait nous tomber dessus . On nous répéter la même chose sur le fonctionnement de la fac comme les exams , les UE (ensemble de matières ) du second semestre et l'on déambulait tous dans les couloirs , le sourire aux lèvres en se disant que quand même la fac c'etait le paradis !

L'enfer a commencé pendant les examens du premier semestre . En effet , la première partie se déroulait avant les vacances de noël ce qui veut dire pas de semaine de révision ! (apparemment les fac n'ont pas le droit de faire ça mais il faut croire qu'a Aix on est au dessus de tout ça !) La deuxième partie à lieu après les vacances (le moyen de rattraper ce qui s'est passé avant noël ) et puis pendant presque un mois , plus rien ! En gros , on attend longtemps (parfois même très longtemps ) avant d'avoir nos résultats . Pour moi ça a été un peu plus d'un mois à attendre quand tout le monde avait déjà ses résultats , il fallait donc éviter de s'effondrer face à la question " Alors tes résultats ? t'as validé ton semestre ? " . Lorsqu'on à enfin eu nos résultats on a du faire face aux nombreuses erreurs de nos départements . Pour moi ça été l'espagnol ,( j'ai été notée comme absente aux examens et en fait c'etait un problème de mauvaise lecture de mon nom de famille ) et le portugais . Mon problème en portugais est représentatif des problèmes de tous les étudiants en portugais . Mon prof n'avait plus ma copie ( je pense qu'il l'avait égaré ) je suis donc passée au secrétariat qui m'a dit de contacter la responsable de l'UE mais ce qu'elle ne m'avait pas dit c'etait que celle ci etait impossible à joindre ! Biensûre ce sont d'autres étudiants qui m'ont fait cette confidence avec un air moqueur (genre "bonne chance ma petite !"). Apres presque un semestre d'attente et l'intervention de la secrétaire , la responsable m'a envoyé un mail me disant que je devais repasser l'examen puisque , le prof n'ayant pas fait signer de fiche d'appel ,elle n'avait aucune preuve de ma présence à cet examen . Je me suis sentie révoltée tout comme mes amis à qui j'ai raconté cette histoire . Disons que je pars du principe que si la responsable de l'UE veut être juste elle ne doit pas mettre ma parole en doute comme elle l'a fait avec celle du prof , alors elle aurait put me dire qu'elle pouvait faire une moyenne de mes deux notes sans compter celle qui manquée ! Mais ça n'a pas été fait , et cela montre une chose , c'est que les profs tout comme au lycée , au collège ou au primaire , se soutiennent entre eux comme une armée de boucliers contre UN seul petit soldat ! Malgré mon sentiment d'injustice j ai repassé l'examen en serrant les dents et en me disant que c'etait peut être un problème minime . IL NE FAUT JAMAIS FAIRE CA !!!!!!!!! (mais je ne le savais pas à ce moment ) J'ai appris en fin d'année que les associations étudiantes comme L'Unef avaient du poids , ils auraient put régler mon problème ... Donc un autre conseil , en cas de problèmes NE PAS SE LAISSER PIETINER PAR LE PERSONNEL UNIVERSITAIRE !!!

J'ai donc continué mon deuxième semestre un peu révoltée et moins disposée à supporter les écarts de cette fac , on etait rabaissé par certains profs (mais tout les profs ne sont pas comme ça ! ) parce qu'il faut savoir qu'en langues il y a souvent des natifs qui assistent aux cours ou des gens ayant vécu à l'étranger et le problème ce n'est pas ces gens là comme le pensent certains étudiants ! Le vrai problème ce sont les profs qui ne voient pas ça et qui sortent des phrases du genre "y'en a qui ont pas le niveau ! " .En fait je pense qu'une faible minorité n'a peut être pas le niveau pour aller à la fac , le reste à un niveau tout à fait correct et reste assez effacé face aux étudiants déjà bilingues .

Le deuxième point : les différentes manières d'enseigner de chaque prof . J'avais un prof de littérature americaine qui cherchait souvent à savoir si l'on comprenait bien ce qu'il disait contrairement à un prof d'espagnol qui faisait son cour en amphi sans micro , en baissant le son de sa voix à chaque fin de phrase . Certains de mes profs faisaient des cours très animés pour motiver les troupes d'autres etaient trop agacés ,peut être par leur cour ou par les horaires pour intéresser les étudiants . Au fond , je ne pense pas que les profs d'Aix soient véritablement tyranniques , je pense qu'ils ont oubliés ce que c'etait d'être étudiants . Ils sont à leur place de profs et se comportent peut être comme les profs qu'ils ont eus .

Les résultats du deuxième semestre sont certainement la raison pour laquelle j’ai pensé changer de FAC , voir tout quitter .
Comme la dernière fois on a eu les résultats à la dernière minute et le pire c’est que les erreurs sur le relevé de notes etaient plus grosses encore . Je sais qu’ils ont rentré les notes à la dernière minutes , qu’ils etaient fatigués et qu’ils ont, par conséquent, fait des erreurs mais pourquoi cela arrive t il que dans cette fac ? Forcement à cause des problèmes du semestre dernier on est moins disposé à pardonner les erreurs de la fac . Des étudiants ont encore etaient inscrits comme absents aux examens , certains ont des notes qui ne sont pas les leurs , d’autres encore savent qu’ils doivent passer en rattrapage mais ne savent pas quand et pour quoi parce qu’ils n’ont toujours pas leur relevé de notes .
Je n’ai pas été épargnée ce semestre non plus , problèmes de notes qui ne sont pas à moi et oublie de notes (jamais à mon avantage malheureusement ) le fait est que je ne sais pas si je dois passer en rattrapage ! J’ai demandé à mon prof referant qui m’a répondu que je devais y aller au cas ou , et je ne saurai si il compte seulement après qu’ils aient corrigé les erreurs .

Bref cette année a été plutôt difficile et a brisé les rêves que je me faisais de la fac et de la vie étudiante . Au final je me suis rendu compte que je sortais de là complètement découragée , j’en ai marre d’un peu tout et même de la vie d’indépendance que j’avais tant convoitée c’est pour cela que j’avais pensé tout arrêter .
Si je continue c ‘est parce qu’il y a des points positif dans ce cauchemar universitaire , même si il y en a peu ils sont important .
Ma famille veut que je réalise mes rêves et mon rêve c’est d’être prof (avec le projets d arranger un peu le système éducatif même si je sais que c’est très ambitieux ) .
Avec toute cette pagaille à la fac les étudiants (ou victimes ) se serrent les coudes , il y a une vraie solidarité surtout sur les réseaux sociaux , des gens postent des cours bien structurés ,des que l’on a un problème il suffit d’appeler au secours et quelqu’un nous aide et je trouve ça vraiment génial . On vit pas tous dans le même ville, certains sont loin et il est vrai qu' a cause de ça il est parfois difficile de se voir en dehors de la fac mais l’on peut tout de même se faire de vrais amis . Cet éloignement n’est pas forcement négatif , on découvre les villes des autres , je pense à une copine de Marseille que je ne pouvait pas voir en dehors de la fac pendant l’année parce qu’elle devait rentrer chez elle en train pourtant on se retrouve souvent dans sa ville ou dans la mienne pendant les vacances . Il ne faut pas s’inquiéter pour la vie sociale pendant l’année parce qu’il a forcement des étudiants qui vivent dans la même ville que vous . J’ai rencontré des gens qui vivent sur Aix seulement de septembre à juin tout comme moi et c’est avec eux que je vais au resto , au ciné ou faire du sport .
Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de la fac ou de partir étudier ailleurs parce qu’une université c’est tellement grand et il y a tellement de monde que l’on se fait facilement des amis (je sais de quoi je parle il n’y a pas plus timide que moi) , on rencontre les amis des amis , on croise des jeunes la ou on vit (comme la cite U) et dans les endroits que l’on fréquente (clubs , librairies , bibliothèques …) . Et surtout les étudiants sont solidaires (après tout on est tous dans la même mer**)
En fin de compte je me dis que malgré tout ces problèmes je ne changerais rien parce que c’est aussi dans les moments difficiles que je me suis fait des amis en or .