efil-obessu-esha-and-eee-yfu-s-joint-position-on-pupil-mobility-in-erasmus-fedec

Salut à tous ! Ca va faire maintenant 5 mois que je suis rentrée de mon séjour Erasmus et je voudrais aujourd ´hui de cette experience . J´ai mis du temps à en parler parce qu´apres mon retour j´ai eu une grosse déprime post Erasmus accompagné d´une rupture amoureuse difficile et par conséquent je ne savais pas comment en parler correctement ni comment mettre des mots sur cette experience qu´il serait impossible de décrire fidelement tellement elle a surpassé toute mes esperances.

Je suis partie a Saragosse peu de temps apres mon retour de Grece où j´avais travaillé pendant presque deux mois du coup je n´ai pas eu une séparation trop brusque avec ma famille. Au debut mon sejour a tres mal commencé parce que la proprio qui devait me reserver une chambre ne l´a pas fait car elle a choisi de la donner le jours meme de mon arrivée à une espagnole qui avait proposé de payer plus. Pas cool ! Donc j´etais une peu degoutée surtout parce qe cette femme m´avait fait promettre de prendre la chambre parce qu´elle me l´a reservée mais bon ce n´est pas moi qui ai finalment manqué d´honneté .

J ai donc passé deux jours dans un hotel pas trop cher parce que les auberges de jeunesse etaient pleines . Du coup je vous conseille de lire le lien suivant où je vous conseille ce qu´il faut faire avant de partir pour ne pas se retrouver dans la situation où je me suis trouvée.

ICI =>

J´ai finalement trouvé un appartement pas loin du centre ville mais un loin eloigné de l université qui etait tres bien . En fait j´ai ete toute seule pendant deux mois dans l appartement parce que la fille de la proprio avec qui je devais etre en coloc avait des problemes . Ce que je ne savais pas ( parce que sa mere ne me l avais pas dit ) c est qu elle avait des problemes de boulimies , donc un mois avant qu elle n arrive mes courses se reduisaient à une vitesse folle sans que je sache pourquoi et puis ar la suite se ne sont pas seulement mes courses mais ausssi mes vetements . Bref j´ai realisé tres vite apres son arrivée dans l appart ce qu´il se passait . En fait ma coloc n´avait pas seulement des problemes de boulimies . Je comprends que chacun a des problemes elle ne me parlait jamais , elle laissait son linge sale dans la salle de bains et son vomi dans les toilettes , ne nettoyait rien ( a savoir que dans une coloc il y a souvent ce qui font tout et ce qui ne font rien et malheureusement a part faire le menage tous ensemble il n y a pas d autres solutions ) , vider le frigo et me piquait mes vetements ( et sous vetements ) . La situation est devenu tres vite ingerable et j en ai parlé a sa mere qui a dans un premier temps poser un cadena de jardin a ma porte puis qui a decidé d emmenager dans l appartement avec nous . Alors le qu elle emmenage ne ma pas deranger car on s entendait tres bien mais j ai tres vite compris qu elle couvrait un peu les betises de sa gamine et je ne me suis plus sentie en confiance avec elle donc j ´ai demmenagé .

Pour ma seconde coloc je vivais pres de la fac avec deux espgnoles et une coreenne . Tout c est tres bien passé , ça a ete un soulagement de partir le matin sans avoir a fermer sa porte a cle et retrouver a manger dans le frigo le soir en plus je vivais juste a coté de chez mes amis et de chez mon petit espagnol.

Pour ce qui est de la vie espagnole il faut savoir que les espagnols vivent la nuit , autant on ne voit personne la pres midi dans les rue autant le soir ça grouille et il y a du monde dehors jusqu a tard . On dejeune à 15 h et on dine a 21h30 et les espagnols trouvent tres bizzare que l on mange plus tot . Du coup je suis beaucoup sortie le soir ,ce qui n etait pas dans mes habitudes à l epoque ( je parlerai un autres jours des bonnes adresses à Saragosse ou`l on peut sortir) et j ´ai vecu mes meilleurs moment erasmus à l occasion de ces sorties internationales avec les autres etudiants etrangers mais aussi les etudiants espagnols .

Les espagnols dans l ensemble sont vraiment des gens adorables, certains français qui sont alle en Espagne pensent souvent qu´ils sont grossiers parce qu ils bousculent sans dire pardon mais il faut savoir que la notion de politesse n est pas la meme qu´en France . Ici la politesse c´est mettre une distance entre les autres et soi parce qu´on ne les connait pas et qu une proximité trop rapide serait mal venue . La bas la politesse sert a mettre l autre a l aise et la proximité est la bienvenue , autrement dit si vous bousculez un peu un espagnol il semblerait d apres ce que j ai vue qu il ne va pas tendre l oreille comme le ferait un français pour savoir si vous avez dit pardon ou pas , ce n est pas important. Je me souviens que la premier fois que je suis sortie avec des espagnols se que j ai vue c est qu ils n etaient pas intimidés comme on peut l etre quand on ne connait pas quelqu un , enfait ils vous parlent directement comme si vous etiez amis depuis longtemps et j´ai trouvé ça juste génial .

Je parlerai plus tard de mon retour en France mais durant cette experience je ne suis pas seulement tombée amoureuse du pays , de sa culture et de ces fetes mais j ai eu aussi un gros coup de coeur pour les espagnols et je me suis vraiment sentie chez moi ce qui m´a poussé à me demandé comment je me sentais vraiment en France .

Au niveau du systeme universitaire c´est un peu differend la bas qu en France . Les profs sont tres proches des etudiants , rare sont les cas ou ils vous font sentir que vous etes inferieur parce que vous etes etudiants , il y a vraiment une relation d egalité ce qui est aussi interessant parce que ça m´a donné une autre vision du prof de faculté autre que celle que l on peut avoir en France .

La bas les profs corrigent les copies et affichent les notes sur un tableau ou sur l ent ce qui fait que les notes ,ne passant qu apres aux secretariat , soit diffusée plus tot qu en France , du coup on a ses notes petit à petit pendant la semaine d examen et l on a pas besoin d attendre preesque deux mois pour les avoir . Le coté plus negatif c est que validé en Espagne et plus difficile que valider en France car la plupart des profs la bas notent plus severement et ce qui est demandé est different de ce que l on peut attendre de nous en France .

Mon annee Erasmus a ete vraiment super , il y a eu tellement de bonnes choses qui me sont arrivée comme les liens et les rencontrent que l on fait avec des gens qui viennent d un peu partout , qui partage comme vous une passion pour l´autre , pour l etranger et pour la decouverte et on fait des choses que l on n aurait jamais faites chez nous . J ai vraiment changé suite a ce sejour , j ai grandi et je pense que si les universités se rendait compte de ce qu elles offrent vraiment a leur etudiants en les laissant partir à l etranger je pense qu ´elles hesiteraient moins à les faire partir . Mes années à la fac d´Aix Marseille ont ete les annees ou j ai ete le plus desesperée et stressée de ma vie mais si je n avais pas vécu tout ça il n y aurait pas eu cet Erasmus , alors peut etre qu il y en aurait eu un autre mais celui de Saragosse valait la peine de souffrir et je n´oublie pas que je suis partie avec cette université.