102863825_o

Salut à tous ! Ce soir je voudrais vous parler des possibilités qui sont offertes aux étudiants ayant en poche une licence de langue mais qui voudraient faire autre chose sans avoir à se réinscrire dans une autre licence.

J´avais parlé il y a quelques mois et je vous avez raconté qu´une licence générale en elle meme ne pouvait pas apportée un métier, pour cela il faut une spécialisation et c´est ce que le master offre. Il y a beaucoup de gens qui se lancent dans les langues parce que c´est ce qu´ils aiment et qui, a la fin de la licence, se rendent compte qu´ils ne veulent pas continuer dans ce domaine. Pas parce qu´ils ne l´aime plus mais parce qu´ils veuletn élargir leur horizons ou qu´ils ont compris qu´avec une licence en langue et une spécialisation par un master d´un autre domaine, ils auront de la valeur sur le marché du travail.

Ceux qui ont fait comme moi un licence LLCE ou LEA ´ne sont pas obligés de s´inscrire en master LLCE ou LEA car il y a d´autres options face à eux. Lorsque l´on est en langue on fait partie de la catégorie d´étudiants des sciences humaines et sociales de ce fait d´autres masters peuvent vous étre ouvert parce que justement vous ne changez pas de domaine.

Quelles sont les études en sciences humaines ?

Les langues, l´art, l´histoire, la littérature, la sociologie, la psychologie, le journalisme, l´economie, la philo, la politique, l´economie, science de l´education, la géo...

Premièrement je vous conseille de bien élargir vos recherches dans le sens où les universités qui sont près de chez vous vous refuseront peut etre dans leur master parce qu´ils préférent prendre des étudiants provenant de la même licence que le master qu´ils proposent. Cependant d´autres universités plus éloignées vous ouvriront leurs portes. La mobilité est donc trés importante mais si cela vous semble impossible pour des raisons financières sachez que vous pouvez avoir une bourse du CROUS qui vous sera attribuée si vous devez changer de régions pour votre master ( voir les conditions sur le site internet de votre CROUS).

Deuxièmement même si vous ne venez d´une licence de journalisme vous pouvez toujours faire un dossier un master de journalisme et passer en comission, la clé ce de postuler à plusieurs master pour avoir plus de chance de votre coté.

Troisièmement même si vous ne voulez plus étre en langue vous avez une licence dans ce domaine et ça serait dommage de la négliger. Au lieu de vouloir fermer les yeux la dessus servez vous en! Un master de journalisme necessite un niveau de culture, celle qui vous avez désormais peut vous servir. Si vous voulez faire un master plus basé sur la socio ou la politique choisisez en un qui rassemble la culture étrangère que vous avez étudiée et le domaine que vous voulez étudier. Il y a beaucoup d´étudiants venant de langues dans des master sur ´la migration, l´etude des religions ou des genres ou des domaines de politique , economie ou relation internationales.

Quatrièmement vous avez aussi le droit de choisir des master qui sont plus généraux, c´est à dire qui mélangent les langues et des domaines autres comme la politique, l´eco ou la philo. Dans ce cas votre spécialisation se fera au niveau de votre mémoire ou de votre stage qui vous apportera aussi une expérience et si tout se passe bien, peut étre un emploi.

Si j´ai écris cela c´est avant tout pour dire aux étudiants qu´ils ne sont jamais coincés, on a le droit de se tromper ou de prendre le temps de décider. C´est vrai que l´on étudie dans un système qui veut que l´on sache dès la sortie du lycée ce que l´on veut faire mais il faut étre réaliste et s´avouer que ces chanceux sont rares. N´ayez pas honte de sauter sur le bateau voisin qui peut vous conduire vers quelque chose d´epanouissant. J´ai toujours eu la chance de savoir ce que je voulais faire parce que je reste dans le basique mais c´est rare et la normalité reste de tatonner pour se découvrir d´autres chemins.

Je déposerai sur le blog quelques masters qui acceptent des étudiants venant de licences de langue.

Courage et à bientot!