rennes 2

Bonjour à tous ! Ca fait longtemps que je voulais cet article et je n´ai jamais eu le temps de l´écrire avec beaucoup de regrets. En cette nouvelle année l´une de mes résolutions est d´écrire un peu plus sur ce blog car, certains l´on remarqué, j´ai très peu écrit en 2019.

Aujourd´hui donc je vous parle de mon expérience à l´université de Rennes 2. Pour vous présenter un peu le contexte, nous étions en 2017, je venais de revenir de mon Erasmus en Espagne et pour moi il était hors de question de retourner à Aix Marseille, tellement mon espérience là bas avait été mauvaise. Comme vous avez pu le lire dans l´article précédent, deux choix s´offraient à moi, l´assistanat avec le CIEP ou le master. Comme la réponse du CIEP ne venait pas j´ai choisis le master.

Je ne vais pas me pencher sur le master car je reserve cela pour un autre article mais je vais vous raconter mon expérience à l´université. Cette expérience à été plutôt bonne mais sachez que c´est mon expérience personnelle avec un département d´une université. Certains auront certainement des témoignages différents et d´ailleurs que les vôtres soient positifs ou négatifs, ils seront toujours les bienvenues sur ce blog.

Je me suis donc retrouver à Rennes en septembre 2017, inscrite en master Les Amériques. Je n´ai pas choisi cette université pour sa réputation mais bel et bien pour le master qui avait des spécificités qui correspondaient à mes attentes et j´avais également eu des retours positifs de la ville par des clients lorsque je travaillais pour un tour opérateur (article disponible ici =>)

L´université de Rennes 2 est assez dynamique dans le sens où il y a toujours des événements qui sont organisés par les associations étudiantes, la bibliothèques ou l´université elle même. Il y a toujours des expos qui sont organisées, des activités pour les fêtes et la possibilités de voter pour des projets qui seront financés grace à un budget prévu pour. C´est grâce à cela que les marches qui mènes à la bibliothèque ont été peintes en soutient aux LGBT+, que l´espace repos à été installés à la bibliothèque ou encore que des distributeurs de protections periodiques vont être installé au sein de la faculté. L´université est donc une université où il y a des choses à faire et ou les assos étudiantes sont aussi très présentes.

C´est aussi une des université ou les blocus sont souvent corsés après avoir été votés en AG, des AG qui sont souvent intenses comme ont pu le constater ceux qui s´y sont déjà rendu. Rennes 2 c´est donc aussi des affrontements entre étudiants passionés et fougueux et ceux qui veulent passer leur examens à tout prix par peur pour leur avenir qui semblent souvent être incertains suite à ces blocus qui peuvent parfois durer des mois.

 

Au niveau de l´administration le système est un peu différent de lorsque j´étais à Aix Marseille I. Aix Marseille il y a avait un sécrétariat pour le département de langue et c´est à partir du moment où la fac à (des)organisé ce système que les choses sont allées mal. En effet, lors de ma première année (2013) il y avait un secrétariat par département et les choses n´était certes pas terribles mais au moins nous avions en face de nous quelqu´un connaissait le système du département (UEs, option, professeurs...). En changeant cela nous, étudiants, nous nous sommes retrouvés face à des gens qui traitaient plus de dossiers qu´avant, donc des visites au secrétariat écourté par l´impatience ou/et le manque de connaissance des secrétaires envers nos formations.

A Rennes 2 il y a une secrétaire qui traite ses formations. La secrétaire de notre master gérer également des licence en espagnol et en portugais me semble t il. Elle connaissait bien les modalités de nos formations, les professeurs et été très présente pendant nos années sur le campus. Quand je parle de présence c´est des mails de rappel, des mails venant de professeurs qui ne seraient pas Rennes 2, des envoies d´invitations à des événements qui pourraient être en lien avec notre formation et des contacts direct vers du personnel lorsque nous devions traiter avec quelqu´un d´autre qu´elle. Si je mets cela en avant c´est aussi pour montrer qu´ici la secrétaire n´a pas moins de travail que dans une autre université mais que pourtant la prestation est meilleurs parce que la personne est plus investie. Je n´ai jamais eu à perdre des matinés ou des après midi de cours au secrétariat avec une dizaine d´autres étudiants en attendant qu´un tel revienne de sa pause café. Je sais que mon témoignage peut paraitre très dur envers elles mais c´est le témoignage d´une ancienne étudiante qui à beaucoup souffert des erreurs des secrétariats universitaires qui ne sont pas reconnues par ces derniers et pour moi c´est de la faute d´une part de l´université qui n´embauche pas assez de personnel et qui surcharge ceux qui sont déjà employés mais également d´un manque d´investissement et de savoir faire venant de ces personnes employés par la fac.

Autres points positifs, les professeurs. Je sais qu´en licence certains professeurs, contre le système, cherchent à faire le ménage et à vouloir dégager ceux qui selon eux n´ont pas leur place à la fac pour réduire un peu les effectifs. En effet, les classes sont en surcharge et les universités ne veulent payer d´autres profs ou alors payer plus ceux qui y travaillent déjà pour faire plus d´heures mais la démarche réduction du nombre d´étudiants ne devient pas juste pour autant.

En master c´est différent moins il y a d´étudiants plus ont est chouchoutés et en master les Ameriques il n´y a pas des tonnes d´étudiants donc on est bichonnés un max. Je dis ça dans le sens où les professeurs sont disponibles, ils cherchent à connaitre votre parcours, vos ambitions, ce qui vous intéresse. Ils ne souviennent pas tous de votre nom mais il savent qu´il ont quelqu´un comme vous dans leur classe. Leur démarche est de partager leur passion pour la mantière qu´ils enseignent et au début ont est supris par toust cela. Pourquoi ? Parce que dans ma tête avant d´arriver à Rennes 2, un professeur c´était un chercheur dégouté de devoir venir en cours car il été coupé de ses recherches et pour moi qui voue un culte à l´enseignement cette attitude me dégoutais profondement des profs de fac. Mon séjour en master à donc remonté l´estime que j´avais envers ces professeurs car je me disais qu´on pouvait aussi bien aimer la recherche que l´enseignement.

 

Pour faire un petit bilan, mes deux ans à l´université de Rennes 2 mon redonner de l´espoir, envers mes capacités, l´enseignement supérieur, les profresseurs et le système universitaire. Meme si je sais très bien que ce n´est pas l´université parfaite et que j´ai déjà quelques retours négatifs, je dois dire que ces derniers été moindre en comparaison avec ce que j´avais connu auparavant. Quitter cette université ma vraiment fait un pincement au coeur parce que pour moi c´est mon université, mon chez moi. J´y avais trouvé une tranquilité pour pouvoir étudier correctement et j´y ai appris beaucoup. S´il y a parmis vous des personnes jeunes ou moins jeunes qui souhaiteraient s´y inscrire, je ne peux que les y pousser.