Hopps'n'Chucky

14 mars 2019

Les questions que l´on se pose pour un Erasmus à Lisbonne.

belem

Salut à tous ! Il y a quelques semaines j´ai posté un article pour faire un bilan de mon Erasmus à Lisbonne. En lien avec cela je vous préparé un petit post avec des questions accompagnées de réponses pour vous aider dans votre installation d´un an ou d´un semestre dans cette belle ville. Je n´ai certainement pas pensé à tout du coup n´hésitez pas à m´envoyer un petit message avec votre/vos question/s perso si elle(s) ne figure(nt) pas dans cet article.

Comment y aller ?

Ryanair propose beaucoup de vol vers Lisbonne à bas prix, cependant si vous obtez pour cette option je vous conseille d´être sûr du poid de votre valise car la compagnie se fait énormement d´argent sur les 2 ou 3 kilos de trop avec lesquels leurs clients voyagent. Si je me souviens bien c´est 10 € par kilo en trop, j´avais dû payer 40€ pour avoir dépassé de 4 kilos. Malheureusement Ryanair reste le moyen le plus pratique. Iberia fait des billets pas chers à partir du moment où on les réserve à l´avance mais le vol n´est pas direct, il faudra faire une halte a Madrid, donc un voyage plus long.

Prix du taxi?

Je vous conseille d´appeler vous même un taxi. Lorsque je suis arrivée à l´aéroport de Lisbonne on m´a tout de suite dirigée vers les taxis qui étaient déjà présents. J´ai payé 20€ pour faire Aeroporto/Anjos. Lors de mon départ en février j´ai payé 12 € pour faire Baixa Chiado/Aeroporto avec Autocoope Taxi ( +351 21 793 2756) alors que Baixa Chiado est plus loin d´Aeroporto que ne l´est Anjos. Donc demandez toujours le prix de la course au conducteur vers qui on vous envoi a votre arrivée à l´Aeroport. 20€ pour aller jusqu´au centre c´est déjà trop cher.

 Comment voyager dans le pays?

Pour voyager dans Lisbonne et ses alentours vous avez le train qui est très bien, le tram et le bus qui vont jusqu´a Belem (endroit dont je vous parlerai très prochainement). Pour voyager dans les autres régions du Portugal je vous conseille le bus qui reste le moins cher. Pour aller jusqu´a Faro vous mettrez 2 h, 3h jusqu´a Lagos (sud du pays). Il faut compter 3 h pour aller jusqu´a Braga. Le Portugal est un petit pays il n´est donc pas nécessaire de faire tout en train. Je vous conseille des compagnies comme Rede Expressos qui sont très bien, sinon vous avez aussi Flixbus mais qui propose moins de choix pour les voyages à l´intérieur du Portugal amis très bien pour aller en Espagne notament en Andalousie (dont je vous parlerai bientot).

Quels sont les sites internet où trouver des logements ?

Pour trouver des offres de logement auprès de particulier il y a Olx et Custojusto qui sont très bien. Il existe aussi idealista comme pour l´Espagne mais j´ai trouvé qu´il y avait moins d´offres pour le Portugal. Je suis passée par Beroomer et ça s´est très bien passé. Si vous voulez le contact de l´organisme qui me louait ma chambre n´hésitez pas à me contacter.

Ou trouver une auberge de jeunesse ?

Booking reste le meilleur moyen de trouver une auberge de jeunesse pas cher et au centre. C´est à travers ce site que j´ai trouvé mes auberges de jeunesse. Pour avoir leur contact n´hésitez pas à passer par les articles précédents sur mon Erasmus à Lisbonne.

Comment se déplacer à Lisbonne ?

Si vous êtes en Erasmus vous avez la possibilité de faire une carte de métro. Au début vous pouvez recharger les tickets papiers ce qui vous baissera le prix du transport. Pour faire votre carte vous evez remplir un formulair, vosu munir d´une photo et de votre code de réduction donné par votre université (pour ceux qui ont moins de 23 ans) et de votre carte d´identité. Les postes pour faire ces cartes sont à la station Campo Grande (ligne verte et jaune) et Marques de Pombal (ligne bleu). Vous pourrez ensuite recharger cette carte tout les mois. Pour une utilisation illimité des métro, bus et tram compter environ 30€.

A quels endroit peut on sortir le soir ?

Le mieux reste le centre historique (baixa chiado, restauradores, parfois Anjos). Il y a vraiment une bonne ambiance, attention aux sacs car il y a vraiment beaucoup de monde.

Quel prix pour un logement ?

Pour un logement il faut compter dans les 400 € en moyenne pour une chambre en colocation. Au centre et dans certains autre quartiers les prix sont très élevés (Alvalade, Parque das nações, Marques de Pombal). Le moins cher reste ce qui est plus loin et moins animé. Après il y a toujours la possibilité de trouver la perle rare mais il faut bien chercher et être réactif. Les normes sont différentes au Portugal, trouver une chambre sans fenêtres ou un logement sans chauffage est quelque chose de normal. Pensez donc à prendre des pyjamas chaud car il fait très froid en hiver.

Ai je la possibilité de réfléchir avant de donner ma réponse à un propriétaire?

Je ne vous le conseille pas. Les logements partent très vite, 5 min de réflexion suffisent à vous faire perdre un logement. Lorsque vous finissez la visite soyez déjà prêt à donner une réponse au propriétaire.

J´ai du mal à me faire des amis.

Le plus pratique est de déposer un message sur le groupe facebook des Erasmus à Lisbonne.

J´aimerais prendre des cours de portugais?

Les universités proposent des cours de portugais autrement il y a aussi des centres de langue. Normalement lorsque vous partez en Erasmus dans un pays, vous avez avez accés à une plateforme Erasmus + OLS. 

article sur le séjour erasmus ICI =>

 

 

Posté par nanou1594 à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 février 2019

Mon Erasmus à Lisbonne

lisbonne

Salut à tous ! Voila quelques jours que je suis rentrée de mon Erasmus à Lisbonne et je voulais vous faire un petit bilan de cette belle aventure que j´ai la chance de vivre et qui, j´éspère, sera vécu par beaucoup d´autres.

J´ai appris l´année dernière que dans le cadre de mon master j´allais être envoyé au Portugal. Au départ c´est le Brésil que je visais mais pour des raisons économiques je me suis redirigé vers le Portugal. Ensuite je voulais n´importe quel endroit sauf Lisbonne. Je voyais la capitale comme une ville chère, pleine de monde et trop touristique. Au final, par rapport à ma formation seule Lisbonne était une option. Alors je me suis dit que je n´allais pas cracher sur une opportunité pour quelques péjugés.

Je ferai une petite FAQ à ce sujet pour répondre à toutes les questions que l´on peut avoir concernant un Erasmus au Portugal ou bien en général.

Je suis arrivée à Lisbonne en mi-septembre, il faisait très chaud et j´avais reservé une auberge de jeunesse dans l´idée que j´y resterai deux ou trois jours mais comme je l´ai expliqué dans un autre article, j´y ai passé deux semaines parce que trouver un logement sur Lsibonne n´est pas chose facile.

Je vous envoie vers cet article concernant les galères et les conseils au sujet du logement à lisbonne ICI =>

La recherche de logement n´a donc pas été facile, entre propriètaires qui ne veulent que des étudiants portugais, ceux qui vous propose une visite mais qui ne viennent pas et le faits qu´il faille donner une réponse dès la fin de ces visites, c´est à dire très rapidement, l´étape logement a certainement été l´étape la plux difficile à réaliser. J´ai donc trouvé un logement grâce à Beroomers, ce qui implique de payer la caution, le premier loyer et les frais de dossier à Beroomers. Malgrè tout je ne regrette pas cette décision car j´ai pu enfin, après mon emmenagement, me reposer l´esprit et déposer mes valises. Le logement était très bien situé, près de la Praça Luis de Camões, en plein centre dans le Baixa Chiado, du métro et de tout les café et restaurant. En plus de cela m´ont logement était géré par un organisme et non pas par un proprio ce qui fait que ce dernier n´avait pas vraiment le temps de nous arnaquer. J´ai cependant eu quelque soucis, le logement est vieux donc pas de chauffage, 3 eme sans ascenseur avec des escaliers bien raides, pas de fenêtres ( très courant au portugal ) dans la chambre qui faisait moins de 9 m2 mais lumineuse grâce à une ouverture sur le plafond. Ma ruelle n´était pas tranquille car des jeunes vendaient de la drogue mais cela était plus gênant que dangeureux. Gros point positif un loyer de 300 € ce qui n´est pas cher pour le centre de Lisbonne.

Après m´être trouvé un logement il a fallu que je m´inscrive à l´université de Lisbonne. J´étais sur le campus de Alvalade à la faculté de lettre, l´unversité n´est pas neuve mais est vraiment en bon état comparé à mon université à Saragosse, qui par ailleurs vient d´être détruite pour reconstruction. Les professeurs sont adorables et les cours y sont super intéréssants. Au niveau de la mentalité étudiante j´ai trouvé intéressant de voir qu´ils sont un plus individualiste. J´entends par là que l´on associe souvent la mentalité espagnoles et portugaise alors que je trouve que les portugais sur beaucoup de points sont comme nous. Les espagnols sont très ouverts et ont une conception de l´amitié comme quelque chose de très fort dans le sens où ils ont très démonstratifs et se rassemblent avant et après les cours alors que les portugais, comme nous, sont plus réservés. Il y a des lieux où l´on se rencontre et des lieux où l´on se croise comme à l´université. Attention ils ne sont pas froids mais la notion d´une personne sympathique est différente et cela ne veut pas dire que les portugais ou les français sont moins bien que les espagnols.

Mon expérience à Lisbonne a été assez bonne, la ville est multiculturelle, on y voit du métissage, on y entend des langues différentes, c´est une ville en mouvement et joyeuse qui parfois grouille (excessivement) de gens. Le Portugal est très riche en paysages, en achitecture et en street art ce qui est très intéressant et très beau. Même si je regrette un peu le Brésil je suis très contente d´avoir vécu cette partie de ma vie au Portugal. Je ne connaissais pas le pays et j´y ai fait une découverte formidable.

Cependant ce deuxième Erasmus a été très différent du premier. Lorsque je suis allée en Espagne, je me suis retoruvée à Saragosse avec deux amies, je suis beaucoup sortie, j´ai fait beaucoup de rencontre mais je n´ai pas voyageais autant que j´aurais voulu. Disons qu´a cette période mon but premier était de créer des souvenirs de fêtes et de sorties avec des amis que j´aimais. Au Portugal tout était différent, ça a été un Erasmus plus spirituel, j´ai grandi aussi mais différement de lorsque j´étais en Espagne. A Lisbonne je me suis énormément concentrée sur mes cours , sur les voyages, sur ma vie sentimentale et j´ai fait moins de rencontre mais je garde un grand attachement envers les amis que je me suis fait. Je pense que le fait de partir seule a aussi contribué à cette différence avec mon expérience en Espagne.

Mon Erasmus a Lisbonne a été super mais même si j´aime la vie au Portugal je ne me verrai pas vivre la bas par la suite parce que je trouve que la situation économique est trop instable. Mes amis portugais m´ont raconté qu´avec un saliare de 500€ et des loyers en collocation à 450 ,€ en moyenne , il est plus intéresssant pour eux de sortir du pays que d´y rester. Par conséquent je ne me voit pas vivre la bas et me préocuper toujours de l´argent.

Bref je vous conseille vraiment le Portugal !

Posté par nanou1594 à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 décembre 2018

Que visiter au Portugal ? -1

Salut à tous! Aujourd´hui je vous parle de quelques villes que j´ai visité lorsque j´étais au Portugal. Pour ceux qui ne connaissent pas bie, le Portugal est composé de 5 régions et l´on peut voir de grandes différences entre ces régions au niveau du paysage et de l´architecture.

porto

Dans la région Norte, je vais vous parler de Porto. Cette ville est vraiment très grande on ne peut pas la visiter en une journée et elle est vraiment très belle. Elle a un petit coté Venise, vous pouvez y faire des visites en sur le lac, il y a pas mal d´animation de rue et elle est plus agréable dans le sens où elle n´est pas bondé comme Lisbonne, j´entend pas là qu´a Lisbonne il est difficile de circuler au centre tellement il y a de monde, à Porto on marche dans les rue plus facilement. Ce qui m´a le plus marqué ce sont les azulejos de dessins bleus qui racontemt des histoires. Je vous conseille de regarder les Eglises et la gare routière pour avoir une idée de ce à quoi ça ressemble.

coimbra

Dans la régions Centre, on a Coimbra que l´on connait bien pour les tunas étudiantes. Coimbra est une petite ville on peut la visiter très rapidement et elle est proche d´autres petites villes qui sont tres belles, comme Leiria et ses batiments colorés, Aveiro, la petite Venise portugaise et Fatima et son temple. Coimbra est une belle ville dans le sens où elle fait typiquement portugaise au niveau architectural et qu´il y a beaucoup de très belles petites églises.

evora

L´alentejo est une région beaucoup plus verte et elle me fait beaucoup penser à Rennes parce que c´est une régions où la ville cohabite avec la nature. Les villes comme Evora diffèrent des villes des autres régions parce que leurs maisons sont toutes blanches avec des bordures jaunes ce que je trouve très beau. Il y a aussi beaucoup d´églises qui sont très belles ( mais il y en a beaucoup au Portugal). Le parc à la sortie de la vielle ville est très grands et très vert, je n´avais jamais vue d´herbes aussi verte que là-bas .

faro

L´algarve est la région la plus au sud, je suis allée à Faro et j´ai trouvé qu´elle était très semblable au Var, la régions dont je viens. J´y ai retrouvé les ports, les parcs près de la mer, le beau temps avec le soleil qui tape même fin novembre. Je ne connais pas d´autres villes de l´alentejo mais je trouve que c´est vraiment une région agréable mais je pense que les villes du Sud sont plus petites que celles du Nord. Pour autant je sais que les plages sont paradisiaques et que si l´on veut se dorer la pillule il vaut mieux aller dans le sud.

Pour synthétiser je dirais que le Portugal est interessant parce qu´on peut y voir les différences de chacunes des régions et j´ai l´impression que ces differences sont plus flagrantes encore qu´en Espagne ou qu´en France. Je vous ai parlé des grandes villes de chacunes des régions mais je vous parlerez bientôt des plus petites villes que j´ai eu la chance de visiter.

Posté par nanou1594 à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 décembre 2018

Trouver un appart pour son Erasmus à Lisbonne

lisboa

Salut à tous ! Après un petit moment d´absence je profite des vacances de noël pour vous parler de mon Erasmus au Portugal. Je suis dorénavant à la fin de cet Erasmus qui a été vraiment different du premier et je vous ferez bientôt un petit compte rendu de tout ça. Aujourd´hui j´aimerais vous parler du principal point noir lorsque l´on fait un Erasmus à Lisbonne, le logement. Trouver un logement sur Lisbonne c´est la véritablement la guerre, on contact 50 proprios, on a 10 réponses, 5 visites prévue et 1 visite véritable.

Je suis arrivée à Lisbonne en mi septembre ce qui n´est pas vraiment le bon moment pour arriver, j´avais commencé à contacter des propriétaires au mois de mai/juin mais ils espéraient que je commence à leur payer un loyer à partir de cette période et il était hors de question que je paye le loyer d´un logement dans lequel je n´habite pas et encore moins que je n´ai pas visité. Les gens ont commencé à me dire que je n´avais pas à m´angoisser parce que le Portugal c´est moins cher. Je pense que la plus grave erreur que j´ai pu faire durant cet Erasmus a été d´écouter ces gens (même si ça partait d´un bon sentiment). Suite à des discussions avec des clients cet été j´ai appris qúe trouver un logment sur Lisbonne allait être plus difficil. J´ai commencé à paniquer un petit peu et à contacter des proprios avec l´idée que j´allais pouvoir réserver un logement jusqu´a la rentrée mais je me suis rendu compte que beaucoup de propriétaires sont méfiants à l´idée de louer à des Erasmus et que les loyers étaient très très chers.

Je suis donc arrivée en mi spetembre et l´idée de passer deux trois jours en auberge de jeunesse le temps de trouver un logement, à la fin de l´histoire j´y ai passé 2 semaines qui m´ont données l´impression d´en avoir fait 1 mois. Je vais déposer plus bas vers les auberges de jeunesses où je suis allée parce qu´elles était propre et le personnel sympa et c´est pourquoi je les recommande.

Dans ma quête pour trouver un logement j´ai contacter par mail et appelé une bonne cinquantaine de proprios, en sachant que je ne pouvais pas payer un loyer de plus de 360-370€ alors que la moyenne (minimum)des loyers était de 400-450€. J´ai eu 4 ou 5 réponses positives pour des visites et j´ai fait 2 ou 3 visites qui n´ont rien données. L´une des visites aurait pu s´averer concluente si je j´avais donné une réponse tout de suite après la visite. Parce que c´est ça les règles du jeu à Lisbonne, vous avez la chance d´avoir une visite alors si le logement vous plait dites oui avant de sortir de l´appartement. J´avais attendu 15 min pour un logement qui m´avais plu mais qui était loin de mon université (d´ailleurs loin de tout ) et lorsque j´ai appelé la proprio m´a dit que la chambre était louée.

Lisbonne est une ville où tout va très vite et c´est la même chose pour l´immobilier. Le salaire moyen pour les portugais est d´environ 500€, les loyers de 450€, ni les Erasmus ni les étudiants portugais ne veulent et ne peuvent mettre trop d´argent dans leur d´argent, donc un logement un peu moins cher sera accordé au premier qui a contacté, visité et qui dira oui.  Comme il a beaucoup de demande les prix s´enflamment pour des logements qui ne valent pas forcement le prix. J´ai payé 300 € pour une petite chanbre sans fenetres dans un appartement avec des fenetres dans 3 chambre sur 5. Pas de chauffage ( ce qui est courant) , des fuites d´eau au plafond, des canalisations qui ne tolèrent pas le papier toilettes mais, point positif en plein centre ( Baixa Chiado pour ce qui connsaissent).

J´ai eu beaucoup de mal à trouver un logement et ma seule solution était un organisme parce que je sentais vraiment qu´avec un propriétaire ça n´allait rien donner. Je suis donc aller sur Beroomer. J´avais peur de contacter des organismes tel que celui ci ou uniplace parce que j´avais eu des retours très négatifs mais dans le désespoir je me suis lancée.

Le logement n´est pas si terrible, je ne suis restée que 6 mois et je suis rentrée en France pendant les vacances. Le logement est au centre et près du métro. Les gens de l´organisme nous laisse tranquile et ne nous posent pas de problèmes tant que l´on paye le loyer. Ce qui esst embetant c´est qu´ils louent aussi pour du Airbnb et les gens qui viennent dans l´appartement pour les vacances ne font pas attention  , ils se servent dans vos affaires et consommes beaucoup d´eau. Il faut savoir que nous qui vivons là au semestre ou à l´année nous devons verser 100 € à la fin de notre séjours au cas ou il y aurait surconsommation. S´il n´y a rien eu nous serons rembourser. ce que je crains c´est que l´argent ayant été versé nous ne revoyons plus la couleur de notre argent sans preuve de surconsommation.  Il faut savoir que l´organisme nous a fait bouger au mois d´octobre soi disant pour des travaux alors que nous savons par les voisins que d´autres gens on vécu là . Le fait de mentir m´a parut mal honnete du coup nous nous méfions.

En résumé si vous cherchez un logement à Lisbonne l´ideal serait de trouver un job d´été la bas et du coup d´avor votre logement avant votre Erasmus. D´apres mes souvenirs les logements étaient un peu moins cher en mai/juin qu´en septembre donc si vous avez la possibilité d´arriver en début d´été ça sera plus économique pour vous. Je vous conseille aussi de prendre une chambre avec un organisme et je peux donner les coordonées de l´organisme auprès duquel j´ai du traiter.

Pour ceux qui connaissent Lisbonne, les quartiers qui sont un peu moins chers sont ceux de periphérie de Lisbonne comme Lumiar, Benfica et Belem. A l´interieur de Lisbonne il est plus economique de vivre à Anjos/Intendante, Olaias/Moscavide que de vivre à Alavalade ou Baixa-Chiado. 

AUberges de jeunesse à Lisbonne:

- Seven Hills

- Just Lisbon

 

Posté par nanou1594 à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 octobre 2018

Etre animateur pour un tour opérateur.

paros

Cet article ne parle pas vraiment de vie étudiante, en réalité je vous parle ici parce que j´ai été animatrice pour un tour opérateur, dont je ne citerai pas le nom, pendant deux étés, et je pense que c´est un message qui pourrait être utile aux étudiant. J´ai donc été envoyé en Créte â Rethymnon et en Gréce à Paros comme animatrice dans des hotels mais pas pour des saisons complétes. Les tour opérateurs comme TUI, Lookéa ou Héliades cherchent deux types d´animateurs, ceux qui peuvent faire une saison estivale ( ou hivernale) complète d´avril à octobre parce qu´ils n´ont pas d´autres engagements ou parce que c´est leur emploi et ceux qui sont disponible l´ été en renfort notament pour les mini club pour les mini clubs qui ne sont ouverts que pendant deux mois.

Lorsque j´ai commnencé avec mes employeurs tout est allée trés vite, je cherchais un emploi pour payer mon Erasmus quand j´ai vu une annonce sur jobanim, j´ai postulé, on m´a appelé et j´ai passé un entretient. Moins d´une semaine après j´etais dans l´avion direction la Créte. Tout est allée très vite, ça m´a fait trés peur parce que s´etait la première fois que je partais aussi loin de chez moi. J´ai pu avoir des moments difficiles la bas mais je n´ai jamais regretté d´avoir pris la décision de partir car l´expérience m´a fait grandir et m´a un peu préparée à vivre mon séjour Erasmus.

Lors de ma première expérience je voulais étre embauchée en Italie mais on m´a envoyé en Créte, je ne connaissais pas ce coin de l´Europe du coup je me sentais un preu stréssée. Je suis arrivée dans un très grand hôtel à Héraklion avec des animateurs français et d´autres venant d´Allemagne, de Slovaquie et de Grèce. L´ambiance était vraiment super et je pense que c´est à ce moment que j´ai appris et j´ai du apprendre très vite car j´etais censée étre préparée aux spectacles que je devais faire avec les autres mais que je n´ai finalement jamais fait. Il y avait un très bonne ambiance entre le personnel de l´hotel et les animateurs. Ma responsable était contente de mon travail au mini club mais voulait que je sois moins réservée avec les adultes. En fait je pense que l´animation est vraiment quelque chose que l´on doit tenter lorsque l´on est timide comme moi, parce que c´est un moyen de trouver des outils pour mettre sa timidité de coté et se lancer. Quand je suis animatrice je ne suis pas la même personne, je suis l´animatrice et je sais que je dois aller vers les gens, rigoler avec eux même s´ils voient que je suis quelqu´un de réservée ils apprécient la démarche et c´est ce qui permet de créer des liens avec eux et surtout de voir qu´étre timide ce n´est pas la fin du monde pour les autres tant qu´on fait un effort pour se socialiser.

Deux semaines après mon arrivée on m´annonce que je serai envoyée dans un hôtel plus familiale avec plus d´enfants pour le mini club. Ma responsable m´a donné plein de conseils pour m´en sortir et faire que tout se passe bien et jeme suis retrouvée à Rethymnon. L´hôtel était vraiment plus petit, il y avait moins de moyens, ce qui dans le fond n´est pas tres grave sauf quand on y associe le fait que mon responsable d´animation était moins ouvert à la créativit´´e de ses animateurs. En fait lorsque je suis arrivée il y avait moins d´enfants au mini club voir presque pas ce qui est un coup dur lorsque l´on est censé animer un mini club. Ensuite le mini club n´était pas adapté , il était en plein soleil et nous avions seulement un petit cabanon pour se protèger du soleil. Lorsque l´environement n´est pas adapté il faut adapté ses activités donc cela voulait dire beaucoup d´activités acquatique dans la baby piscine ce qui ne plaisait pas à mon responsable d´animation car il faut faire des activités variées selon lui . Je suis d´accords il faut varié mais on ne pouvait pas prendre le risque d´exposer des enfants sous le soleil toute l´apres midi. En plus de ça mon mini club n´avais pas de toilette ni de source d´eau potable, donc quand un voulait aller aux toilettes il fallait sortir tout le monde du mini club et aller à la reception pour les toilettes. Je pense que mon responsable n´avait pas d´experience avec les enfants parce qu´il y a des régles de bases quand on travaille qvec les enfants et l´une des plus importante est de ne pas les laisser seul surtout quand il y a une piscine , par conséquent quand je sortais tout les gamins , il voyait que je ne sortais pas que le petit qui avait besoin de passer aux toilette et l´interpretait comme un refus de me plier à ces régles ce qui n´était pas le cas.

Mon expérience dans cet hôtel aurait très bien pu se passer car les animateurs étaient adorables et le personnel de l´hotel aussi mais en réalité même si je ne garde que les bons souvenirs , je dois dire qu´elle ne s´est pas bien passée et c´est principalement à cause du responsable d´animation. Nous étions la deuxième équipe à lui étre envoyer car celle d´avant était partie pour x raisons. Dès le premier jours j´ai vu que c´était quelqu´un de très agressif voir de méchant. Il était toujours la à surveiller ce que l´on faisait mais ne nous disait pas quand on faisait des erreurs , tout se qu´on voyait c´est que quelque chose l´avait mis en colère et nous devions attendre qu´il se mette en colère à propos d´une chose complètement différente pour qu´il nous les jettent finalement à la figure. Il était tres suceptible, criait tout le temps et je pense qu´il un grand besoin de se faire aimer, ça le frustrer et qu´il se projeter ses frustrations sur nous. Quand on pense que les gens ou les lcients ne peuvent pas nous aimer on ressent le besoin de casser les collègues pour parraitre mieux et plus "aimable" et c´est ce qu´il faisait, s´il sentait que des clients pouvait nous apprecier plus que lui ça le rendait aggressif alors que dans le fond tout est une question d´affinités et certains clients peuvent apprecier tout les animateur. Un jours j´avais accueilli les clients à leur arrivée et comme à chacun je leur ai it qu´ils pouvait venir nous voir s´ils avaient un quelconque problème, ce qu´ils ont fait. Une journée ils sont donc venu me chercher pour traduire en anglais leur problème au réceptioniste, ce que j´ai fait. Le soir même mon responsable faisait un enieme scandale et à commencer à me crier dessus parce que j´avais essayé de lui voler son role de responsable d´animation et que les clients devait aller le voir lui. Lui et moi discutions très peu , il crier et je disait "ok " ça se terminait la parce que j´avias compris que le dialogue avec lui ne fonctionnait pas. Le problème est que ce soir la, un peu après sa crise de nerfs , le fils de ces clients est venu me chercher en me disant que c´etait urgent et que je devais me presenter à la reception, monr esponsable étant en animation j´y suis aller et il est arrivé en criant comme une furie et ça devant les clients. Il y a une chose qu´il ne faut jamais faire, pas seulement en animation mais dans tout les emplois, c´est de montrer des sentiments négatifs voir agressifs devant les clients surtout vis a vis de quelqu´un de son équipe. Deja parce que ça ne fait ni bien ni serieux de se prendre la tête devant les clietns et ensuite parce uq´ils y auara toujours des clients qui voudront creuser et exploiter le conflits. En faisant régulièrement cela mon responsable a détruit la stabilité , la bonne entente et la motivation de son équipe. Quand le responsable n´est pas bien ou ne fait pas bien, l´equipe est foutu. Suite à cette crise de nerfs , il a été extremement agressif avec moi et le receptioniste et je dois dire que j´ai fais mes bagages prète à partir. C´est finalement une discussion que j´ai eu avec mes pations qui à appaisé les choses et m´a fait rester un peu à contre coeur et les dents serrés pour la fin de la saison.

Mon collègue est tombé malade et mon responsable partait avec des clients pour des heures en nous laissant ma collègue et moi, les clients le voyaient et nous posaient des questions mais jamais nous ne l´avons critiqué pour nous laisser faire un travaille de 4 personne à deux mais j´ai personellement eu des remarques de clients sur des conflits que nous avions eu, si je n´ai pas parlé il l´a fait. J´ai même vu des commentaires desagréables sur mon travail au mini club par des clients qui n´avaient pas d´enfants et c´était bien entendu des clients qui avaient des affinités evidentes avec ce responsable d´animation. Je ne dit pas que mont travail était parfait , ce n´etait pas le cas puisque c´était ma première saison et je pense que ce que mes collègues animateurs mon enseigner c´etait au responsable de me les enseigner. Pendant cette saison j´été vraiment plus réservée avec les clients parce que je savais que si je faisais une erreur j´allais severement et publiquement me faire réprimander.

Donc si je devais donner un conseil pour quelqu´un qui ferait sa prenière saison c´est de toujours garder le sourrire et essayé de profiter des bons moments avec les clients. Vous aller rencontrer des gens qui sont juste geniaux , ils vont vous raconter leur expérience et leur rêve et c´est ce qui est beaux dans ce métier, le partage. Ne montrer jamais une quelconque hostilité envers les collègues , parfois on peut étre agacé par des choses qu´ils font et c´est souvent du à la fatigue , car oui ce travail est épuisant , il demande beaucoup d´energie et de se surpasser , mais en vous laissant envahir par la fatigue et en critiquant un tel parce qu´il a fait un truc qui ne vous plait pas vous détruisez votre image et ne vous faite pas bien voir. Et puis acquerir de la gloire sur le dos des collègue ce n´est pas très jolie. Troisiemement si vous tomber sur un responsable d´animation avec qui vous ne vous entendez pas esssayez de discuter avec lui. Malgré la mauvaise expérience que j´ai vécu je crois encore en l´importance de dialoguer avec son responsable ou son chef et puis si vous voyez que vraiment ça ne marche pas voir que ça empire les choses ne vous obstinez pas à vous disputez ou vous justifiez auprès de lui. Laissez tomber, s´il n´a pas la maturité de discuter calmemant avec vous alros il ne l´aura pas pour garder son sang froid pour écouter vos justifications. Laissez le crier, humainement parlant il ne peut pas crier tout seul indéfiniment et sera bien obligé de se calmer .

      Ma deuxième saison s´est nettement mieux passé je connaisais déjà le travail, je savais déjà ce qu´on attendait de moi. Ma responsable était contente de mon travail au mini club et était ouverte à des idées nouvelles. Le travail avec cette équipe était plus agréable et nous étions plus performant parce que ma responsable créait un cadre motivant. J´ai travaillais à Paros dans un petit hotel pres près du port pour aller à Antiparos. Dans cet hotel le principal problème c´est qu´on ne respecte pas vraiment l´animation voir les animateurs. C´est quelques choses qui n´est pas évident dans le sens ou quand on arrive on se dit que la direction est super sympa mais à coté ils nous logent dans des chambres en sous sol infestées par la moisissure qui impregne les vêtements et les odeurs de canalisation. Au niveau de l´animation nous n´étions pas autorisé à faire des animations dehors et nous devions tous faire dans une salle éloignée de la piscine ou se trouvent generalement les clients. L´hotel ou j´etais n´etait pas un hotel d´animation à proprement parlé dans le sens ou les clients ne reservent pas pour l´animation mais pour le quite surf , il y avait une plage pas tres loin pour eux, mais en même temps il gardait sous le bras l´option animation pour ceux qui serait interréssés et´ça ramène quand même des clients. Quand on fait parti d´un tour opérateur on privilégie les clients de son tour opérateur , bien sur on peut avoir des affinités avec des clients qui viennent d´eux même et qui n´ont pas payé pour nos prestations mais il ne faut pas que ça ai une influence négative sur les clients qui on payé notre compagnie. Le problème de l´hotel c´est que leur politique de "cacher " l´animation pour que ceux qui viennent sans tour opérateur ne se sentent pas mis de coté à porter prejudice à nos clients. Par exemple dans les hotels nous avons un moyen de reconnaitre nos clients en leur donnant un bracelet ce que notre hotel refusait parce que sans nous ne savions pas qui a payer pour notre travail et par consequent nous étions obligés de proposer à tout le monde. Cela n´est pas tres grave mais quand il nous mettent notre salle au fond de l´hotel , ou il n´y pas la climatisation et donc infestée de moustiques les clients ne viennent pas aux soirées animations et ensuite ne savent pas qu´il y a animation parce que nous ne sommes pas visibles . Cela a des consequence importante sur nous parce que nous nous prenons parfois des commentaires negatifs dans la figure comme quoi nous ne travaillons pas ou que nous sommes invisibles alors que dans les faits nous sommes là et nous préparons les soirées et on en parle de ces soirées mais les clients qui sont au courant du programme d´animation nous disent qu´ils n´ont pas envie de passer la soirée dans une cave ce qui est comprehensible .  J´ai vu récement des commentaires pas très sympa envers nous sur tripavisor et je ne suis pas en colère contre les ces clients mais je regrette qu´il n´est eu qu´une seule version, celle de l´hotel qui precise bien que les animateurs ne travaillent pas pour eux et que s´il n´y a pas d´animation c´est de notre faute parce que nous avons choisis de faire l animation dans une salle alors que c´est totalement faux, nous travaillons selon les regles de nos chefs mais eux n´etant pas sur place nous sommes sous les regles de l´hotel qui peut faire tout ce qu´il veut avec nous. Pourtant l´hotel n´est pas si détaché de l´animation , personnellement j´avais reçu l´ordre de ne prendre que les francophones au mini club et je pense que c´etait du au fait que si un petit non francophone se retrouver dans le groupe il se retrouverait tout seul sans pouvoir communiquer. Mais l´hotel qui n´investit rien dans le mini club m´a envoyé à plusiseurs reprise des enfants non francophones parce qu´il avait vendu aux parents un miniclub. Je ne renvoie pas un enfant  qui a envie de faire un dessin mais je dis aux parents qu´ils doivent rester avec lui parce que nous avons un programme d´animation et que je ne veux pas que leur gamin soit isolé et tout seul faire des activités qu´il ne comprendra pas . Mais la démarche de l´hotel est clairement interressée et il y a abus des animateurs et je sais que mes collegues se sont vu appelé vers la piscine pour faire des activités à des clients qui ne voyageaient pas avec notre entreprise . S´il y en a quelque uns ce n´est pas grave et il n´y a pas de problèmes mais s´il n´y a aucun de nos clients il y a un problème. Et la démarche du personnel de l´hotel de venir nous chercher, surtout en nous reprochant d´etre trop loin des clients alors que notre espace est situé loin par la volonté de l´hotel n´est pas justifiée.

Ma deuxième expérience c´est bien passée mais j´ai plus de problèmes avec la politique de l´hotel qui n´est pas très honnete envers nous animateurs mais aussi envers les clients . Mais je le répéte le personnel était tout de même très sympathique . Donc ce qui est le mieux si vous vous retrouvé dans ce cas c´est d´en parler avec vos chefs et si rien ne se passe il n´y pas grand chose à faire malheureusement.

Si je dois faire un bilan de mon expérience en tant qu´animatrice je dirais étonnement que l´expérience était positive. Parce que même si j´ai rencontré des connards et des points négatifs, j´ai aussi découvert une culture différente, des gens supers car il faut savoir que les grecs sont vraiment des gens adorables et très positifs, j´ai eu l´occasion de trvailler avec des gens qui avaient des projets et la volonté de les concrétiser, j´ai appris a travaillé avec différentes personnalités , a gérer les crises et les périodes de surcharge de travaille et celles qui étaient horriblement plates. J´ai rencontré des clients qui m´ont fait rire, d´autres qui m´ont donné envie de pleurer tellement ils m´ont émue, j ai eu l´occasion de voir à travers la vision des parents et leur regards sur leur enfants, j´ai vue des gens qui avaient des modes de vie complétement décalés mais tellement interressants, j´ai travaillé avec des enfants qui étaient juste merveilleux et même si certains plus capricieux que d´autres . J´ai grandi et si jamais un ami, un cousin ou un collègue de cours me demandait mon avis je lui conseillerai de tenter l´aventure  , il y aura toujours du negatif mais le positif est aussi présent et il peut être celui que l´on choisi de garder en mémoire.

Posté par nanou1594 à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11 septembre 2018

Les bonnes adresses à Saragosse

dp_zaragoza_dg_im_02

Salut à tous ! J´espere que vous avez passé de bonnes vacances et que vous êtes tous prets à reprendre le travail ou les études. Aujourd´hui je voulais un dernier article sur Saragosse et surtout sur les endroits sympas où l´on peut aller. Je me souviens qu´a cette période de l´année il ya deux ans, j´étais entrain de chercher des infos sur cette ville et j´avais eu beaucoup de difficultés à les trouver. Je me suis donc dit que parler de cette ville comme je l´ai fait précédement et de l´université pourrait en aider quelque uns de vous. C´est pourquoi cet aprés midi je vous raconte un peu les 4 endroits ( parce que j´ai oublié les adresses des autres )où j´ai passé des moments juste merveilleux avec les gens que j´aimais à petits prix. Je vous conseille aussi les pubs et de suivre las route des tapas du juepincho. 

1) La Panaderia

La panaderia est un petit café/resto. Mes amis et moi nous sommes un peu pareil dans le sens où nous avons une grande passion pour les gateaux. La panaderia c´est un peu le bon compromis, salé, sucré on trouve de tout , c´est très bon et ce n´est pas trés cher. Placée pas trop loin de l´université Unizar ón peu y accéder à pieds. L´ambiance est sympa mais il ne fait pas attendre trop tard dans la soirée car l´espace n´est pas très grand et s´il y a du monde on peut avoir du mal à avoir une place.

2) Pans et company

Il y en a deux au centre de Saragosse. C´est une espèce de cafet/café qui est asez connu sur la péninsule ibérique mais qui est super sympa. Il y a une super ambiance et c´est un lieu que j´ai pas mal fréquenté pour un petit dej entre ami ou un repas en fin / début de soirée parce que c´est aussi bon marché.

3) Pomodoro

Si vous voulez un pizzéria avec de vrai bonnes pizza c´est l´endroit où il faut aller. Mes amis italiens pourtant réticents concernant les pizzérias à l´étranger on été ravis. Elle se trouve dans la calle del coso, c´est une toute petite rue juste aprés la plaza España. L´endroit est assez petit donc je conseille d´y aller assez tot avant l´heure de repas des espagnol qui se situe vers 22h, comme ça vous serez sûr de ne pas avoir à attendre trop longtemps.

4) Doña Hipólita

Doña Hipólita est une patisserie. Elle est un peu plus cher que les patisserie mais ce qui fait la différence c´est l´ambiance, la déco et la grande diversité de gateaux. Le coin est vraiment sympa et les serveurs sont juste adorable. La patisserie se trouve dans la calle Joaquin Gil Bergés si je me souviens bien c´est une petite rue que l´on prend à la calle de Alfonso pour aller au Pilar.

 

 

Posté par nanou1594 à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 juillet 2018

In a heartbeat- Animation

ina heartbeat

 

Salut à tous!

Aujourd´hui j´aimerais vous parler d´un petit court métrage sur lequel je suis tombée et que je trouve magnifique et boulversant.

In a heartbeat c´est l´histoire d´un garçon qui tombre amoureux d´un autre et qui ne peut controler son coeur. Sorti de sa poitrine le coeur décide d´aller rejoindre l´autre garçon.

Voici le clip:

 

"In a Heartbeat" - A Film by Beth David and Esteban Bravo

Ce petit court métrage est très beau et m´a beaucoup ému et c´est pour cela que je voulais le déposer ici. Je trouve qu´il pourrait avoir un impact sur les gens et faire réglechir. Une très belle découverte !

Posté par nanou1594 à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 juillet 2018

A l´aide ! J´ai fait une licence de langue mais je ne veux pas continuer!

102863825_o

Salut à tous ! Ce soir je voudrais vous parler des possibilités qui sont offertes aux étudiants ayant en poche une licence de langue mais qui voudraient faire autre chose sans avoir à se réinscrire dans une autre licence.

J´avais parlé il y a quelques mois et je vous avez raconté qu´une licence générale en elle meme ne pouvait pas apportée un métier, pour cela il faut une spécialisation et c´est ce que le master offre. Il y a beaucoup de gens qui se lancent dans les langues parce que c´est ce qu´ils aiment et qui, a la fin de la licence, se rendent compte qu´ils ne veulent pas continuer dans ce domaine. Pas parce qu´ils ne l´aime plus mais parce qu´ils veuletn élargir leur horizons ou qu´ils ont compris qu´avec une licence en langue et une spécialisation par un master d´un autre domaine, ils auront de la valeur sur le marché du travail.

Ceux qui ont fait comme moi un licence LLCE ou LEA ´ne sont pas obligés de s´inscrire en master LLCE ou LEA car il y a d´autres options face à eux. Lorsque l´on est en langue on fait partie de la catégorie d´étudiants des sciences humaines et sociales de ce fait d´autres masters peuvent vous étre ouvert parce que justement vous ne changez pas de domaine.

Quelles sont les études en sciences humaines ?

Les langues, l´art, l´histoire, la littérature, la sociologie, la psychologie, le journalisme, l´economie, la philo, la politique, l´economie, science de l´education, la géo...

Premièrement je vous conseille de bien élargir vos recherches dans le sens où les universités qui sont près de chez vous vous refuseront peut etre dans leur master parce qu´ils préférent prendre des étudiants provenant de la même licence que le master qu´ils proposent. Cependant d´autres universités plus éloignées vous ouvriront leurs portes. La mobilité est donc trés importante mais si cela vous semble impossible pour des raisons financières sachez que vous pouvez avoir une bourse du CROUS qui vous sera attribuée si vous devez changer de régions pour votre master ( voir les conditions sur le site internet de votre CROUS).

Deuxièmement même si vous ne venez d´une licence de journalisme vous pouvez toujours faire un dossier un master de journalisme et passer en comission, la clé ce de postuler à plusieurs master pour avoir plus de chance de votre coté.

Troisièmement même si vous ne voulez plus étre en langue vous avez une licence dans ce domaine et ça serait dommage de la négliger. Au lieu de vouloir fermer les yeux la dessus servez vous en! Un master de journalisme necessite un niveau de culture, celle qui vous avez désormais peut vous servir. Si vous voulez faire un master plus basé sur la socio ou la politique choisisez en un qui rassemble la culture étrangère que vous avez étudiée et le domaine que vous voulez étudier. Il y a beaucoup d´étudiants venant de langues dans des master sur ´la migration, l´etude des religions ou des genres ou des domaines de politique , economie ou relation internationales.

Quatrièmement vous avez aussi le droit de choisir des master qui sont plus généraux, c´est à dire qui mélangent les langues et des domaines autres comme la politique, l´eco ou la philo. Dans ce cas votre spécialisation se fera au niveau de votre mémoire ou de votre stage qui vous apportera aussi une expérience et si tout se passe bien, peut étre un emploi.

Si j´ai écris cela c´est avant tout pour dire aux étudiants qu´ils ne sont jamais coincés, on a le droit de se tromper ou de prendre le temps de décider. C´est vrai que l´on étudie dans un système qui veut que l´on sache dès la sortie du lycée ce que l´on veut faire mais il faut étre réaliste et s´avouer que ces chanceux sont rares. N´ayez pas honte de sauter sur le bateau voisin qui peut vous conduire vers quelque chose d´epanouissant. J´ai toujours eu la chance de savoir ce que je voulais faire parce que je reste dans le basique mais c´est rare et la normalité reste de tatonner pour se découvrir d´autres chemins.

Je déposerai sur le blog quelques masters qui acceptent des étudiants venant de licences de langue.

Courage et à bientot!

Posté par nanou1594 à 00:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juin 2018

L´université a t elle besoin d´etre reformée ?

success_starts_here1

Salut à tous ! Suite aux blocus universitaire qui ont eu liue ce semestre j´ai décidé de faire un petit sondage auprès d´étudiants issus de facultés et d´universités différente. La question était: Faut il réformer les universités ? Le sondage à eu lieu en mai alors que les blocus étaient encore très présent et qu´il y avait conflit entre pro et contre blocus. Ce soir je vais vous montrer les résultats de ce sondage et expliquer pourquoi chacunes de ces questions ont été posées. Le but n´est pas d´imposer mon point de vue, je suis pour une le fait de réformer les universités mais contre la loi vidal, a travers les résultats ( en pdf plus bas ) je voudrais montrer que l´université à certes besoin d´etre changé et qui mieux que les étudiants pourraient exprimer cela, cependant ce n´est pas parce que certains décident de bloquer les facultés qu´ils sont complètement fermé à la fermé à la reforme. Au final je pense que peut importe qu´un étudiant soit bloqueur ou contre ce blocus, chacun veut que l´université le problème avec la loi vidal serait donc les mesures de changement jugées injustes.

Les etudiants ayant participés au sondage viennent des universités suivantes : Aix Marrseille, Rennes , Montpellier, Strasbourg, Toulouse, Grenoble et Bordeaux.

La question 1 et 2 a pour but de comprendre quelle image les étudiants de l´université avaient avant d´y entrer puis après. Les réponses sont assez differentes , certains avaient une vision positive d´autres négative et cette vision à plus ou moins changée une fois un pied mis à la fac. Vous pouvez voir dans le pdf en bas comment ces derniers l´explique. J´invite surtout les futurs lycéens à lire cela ,même s´il n´est pas sur a`100 % que votre expérience sera la même, il est quand même interessant de connaitre ce que les autres ont pu penser.

3. Aviez vous l´impression qu´il y avait assez de places dans vos salles de classes ?

60.5% oui

39.5 % non

4. Avez vous l´impression que l´infrastructure de votre université est adaptée aux nombres d´étudiants qu´elle accueille ? (cafeteria, endroit où déjeuner, place de parking pour automobiles et vélos)

58.1% non

41.9 % oui

5. Avez vous l´impression que votre université est insalubre ?

67.4 %non

32.6%oui

 

Ces trois questions ont pour but de connaitre l´environement dans lequel se trouvent les étudiants et savoir si les amphis sont vraiment surchargés. Je me suis basé sur mon vécu car j´ai remarqué qu´on était effectivement dans des classes surchargées en licence mais cela semble changer en master. Je n´ai malheureusement pas pensé à leur demander la formation à laquelle chacun des étudiants étaient inscrits mais je pense que les fillieres en langues, droit, psycho et médecine sont celles qui attirent beaucoup et qui par consquent se voit attribuer des salles de classes trop petites pour leur effectif. Mais j´ai pu voir des classes plus vide dans les formations avec moins d´etudiants.D´ou le fait que certains étudiants aient répondu avoir des salles de classes appropriés mais que l´infrastructure universitaire été inadaptée par le manque le place ou des files interminable à la cafeteriatt ou des soucis de parking.

Je pense que les universités manquent un peu de moyen, même si 32.6% d´etudiants quipensent que leur úniversité est insalubre represente un pourcentage important je pense que ces dernieres font le minimun, c est a dire réparer les installations electriques ou les infiltrations d´eau, s´assurer que les systeme de sécurités fonctionnent... J´ai vu les universités de Rennes et de Toulon qui ne sont pas toute neuves et voir très vieilles selon les batiments mais que l´on ne peut pas appeler insalubre dans la mesure où l´on pouvait y vivre. Au contraire l´université Schuman d´Aix Marseille I avant travaux (où j ai fait ma licence) était clairement insalubre dans le sens ou elle était dangeureuse par les infiltrations d eau au plafond et les fils electriques qui pendaient ou les toilettes condannées.

Donc nous avons beaucoup d´etudiants dans les universités par rapport à ce que l´infrastucture pourrait accueillir mais il ne faut pas compter ces derniers en fonction des formations qui compte plus ou moins d´etudiants mais en fonction des universités. Meme si on les repartissaient en nombre égale dans les formations l´infrastucture ( salles, cafet, parking...)resterait selon moi inadaptée.

6. Avez vous l´impression que votre université procède à un tri des étudiants (pendant la licence ou le master)de manière à réduire les effectifs ?

57.1% oui

23.8 % non

19% pas d avis

J´ai posé cette question parce que c´est selon moi une conséquence d´un trop grand effectif dans les universités. C est quelque chose que j ´ai remarqué en licence car on est beaucoup plus mais en master j´ai l´impression que c´est l´inverse car l´effectif est plus reduit qu ´en licence et on veut garder ses étudiants.  En fait c´est plutot logique, si les salles de classes sont trop pleines ou que la fac est trop pleine enseigner devient impossible et on cherche à réduire le nombre. Je ne dis pas que je suis pour car je ne le suis pas mais je comprends le démarche. Pourquoi je suis contre? Parce que je trouve que c´est ridicule de faire payer des étudiants pour un problème dont ils ne sont pas responsable. Et , qu´on les acceptent à la fac pour les trier en cours de formation ou qu ´on leur refuse directement l´entrée à la fac c´est un peu la même chose car des jeunes payent pour un système avec lequel ils n´ont rien à voir. L´ideal serait d´investir pour creer plus de places ou pour plus de prof mais a la question 7 : 7. Pensez vous que votre université dispose de suffisamment de moyens financiers pour vous offrir un bon cadre de formation ?, 65.1 % des étudiants ont répondu non.

La reponse à la question 7 releve un problème qui actuel en France, je pense qu´on investit dans beaucoup de choses mais moins dans l´education alros que c´est l´element le plus important dans la société. ´Le pays a tout interet à investir dans l´education et l enseignement supérieur car c´est ce qui offre aux citoyens un avenir autant que c´est ce qui offre au pays un avenir. Si notre pays ne mise pas sur l´education est ce que ca veut dire qu´il ne croit pas en son propre avenir ? 

Les question 8 et 9 ont relevé que le personel adminisratif et educatif n´etait pas toujours attentifs aux besoins des étudiants et ça serait, selon les étudiants ayant participé au sondage à cause d´un manque de temps ou d´un manque de volontés. Je ne vais pas commenter ce dernier mais pour le premier cela pourrait étre en lien avec l´effectif. J´ai personellement vu la difference entre les deux universités où j´ai étudier, certains gère mieux les gros effectifs dans le sens ou même s´ils prennent le temps de faire les choses ils restent disponibles, d autres prennent le temps sans l´etre. Biensure qu´il faudrait plus de secretaires et des profs comme evoqué plus haut mais je pense que la politique de l´université joue un gros role sur le travail qui est fournit par le personnel, et si on pose une organisation administrative par exemple,comme une  priorité les choses peuvent changer mais ne réglera cependant pas le problème.

10. Avez vous procéder à une réorientation pendant votre formation ? Si oui, pourquoi ?

On nous a beaucoup parlé des reorientation pendant les blocus, pourtant d´apres le sondage il n´y a pas autant d´etudiants que ca qui se réorientent. Cependant grace à la question 11 : 11. Pensez vous qu´il faudrait mieux renseigner les jeunes lycéens sur les formations universitaires ? j´ai pu voir que 95.1 % des étudiants pensent qu´il faudrait mieux renseigner les jeunes sur les formations universitaires. Ce pourcentage est important car il montre que beaucoup de lycéens ne savent pas trop dans quoi il vont. Personellement je suis allée en langue, j´ai étudié les langues au lycée mais ce que j´ai fait avant et après le bac était completement different. Du coup je me demande ce qu´un ´etudiant inscrit dans une formation qu´il n´ajamais étudié au lycée pense. La reorientation serait donc une conséquence de ce manque d´information.

12. Pensez vous qu´il faudrait laisser les étudiants choisir des enseignements bonus pour élargir leur domaine de formation ?

92.7 % de oui. On a parlé du manque de moyens financiers des facs mais je trouve cette question interessante car elle montre premierement que l´image de l´etudiant fénéant dénoncé parfois à la fac est complétement fausse et deuxiemenent que les étudiants sont prêt à étudier plus, a apprendre plus et a s´investir plus si cela peut leur ouvrir des portes et augmenter leur moyenne. A Aix je me souvient que j´avais la possibilité de gagner un maximun de 0,5 en plus dans ma moyenne grace à un enseignement bonus j ´avais alterné entre UE de portugais et d´allemand. Ces enseignements bonus on ete un plus ,pas seulement pour arrondir ma moyenne mais surtout parce que j´ai beaucoup appris et parce que j´ai élargis mes connaissances. De plus j´étais dans des classes qui n´étaient pas deja pleines, j´ai servis à "remplir" une salle.

Le sondage en lui même était en lien avec la loi Vidal qui a fait beaucoup de bruit mais j´ai voulu élargir avec quelques points. La question 13 demandait si l´etudiant était en faveur de la loi Vidal pour faire le lien entre les reponses et ceux qui étaient pour ou contre cette loi mais ertains n´ont pas compris pourquoi je posais la question surtout sans justifier. Je n´ai pas demander de justification parce que c´est un sujet qui fait monter la moutarde et je voulais laisser la possibiltié aux gens de justifier en question 14 ou de ne pas justifier et se concentrer sur un autre point auquel je n´aurais tout simplement pas pensé et j´ai trouvé les commentaires très interessants.

Vous trouverez en lien ci dessous le pdf du sondage , il y a beaucoup de pages mais leur témoignage vaut la peine d´etre lu et je les remercie d´avoir pris le temps de répondre.

faut_il_reformer_les_univ___copia

 

Posté par nanou1594 à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 avril 2018

Retourner dans sa ville Erasmus pour aller mieux.

saragosse mifto

Tout d´abord je tiens à m´excuser , je n´ai pas eu le temps de répondre aux mails. Depuis septembre ma vie est vraiment tres chargée, je prevois de faire les choses mais j´ai du mal à les faire par manque de temps et disons que maintenant je profite des blocus universitaires pour repondre à tout le monde et venir écrire un peu plus sur le blog.

Un peu avant noel ( il me semble ) je vous avais parlé de mon retour en France suite à une année Erasmus qui à été juste géniale. Ce retour à ete difficile parce que je passais d´une vie où chaque jour était une découverte à une vie plus calme et plus banale accompagnée de la déprime post rupture amoureuse qui n´a pas rendu les choses plus faciles.

" Tu sais moi aussi j´ai voulu bosser à fond pour retourner à LLeida après mes études, je ne pensais qu´a ça et puis l´idée a disparu petit à petit. C est ça la fin de déprime post erasmus " Cette phrase vient d´un ami italien qui a fait son Erasmus à Lerida un an avant moi. Lorsqu´il en parle il en a encore des étoiles dans les yeux et il n´a pas voulu quitter le pays directement à la fin de son contrat d´etudes, en fait il y est resté encore quelques mois. Il me decrit ces quelques mois comme étant tres differents, il n´était plus en Erasmus , l esprit n´etait pas le meme et il l´ a senti des le moment où ses amis sont partis et que d´autres sont arrivés.

Si je m´entionne ce qui s´est passé avec mon ami c´est parce que cela m´est arrivé à moi aussi. En réalité Saragosse me manquait enormement , j´etais un peu degoutée d´avoir gaché la fin de mon séjour à cause d´un garçon et´à cause de cela je n´avais pas pu cloturer correctement ce séjour. En plus de ça , etant emotionellement plus fragile par rapport à cette" double rupture" ma vie en France ne me plaisait pas et cela meme si tout se passait tres bien. J´ai donc décidé ,en mars ,de retourner a Saragosse. Lorsque j´y suis allée, j´ai ete vraiment contente de retrouver mes amis espagnols , de retrouver un peu de cette vie nocturne qui me manquait tellement mais j´ai aussi realisé que ce qui me manquait le plus, au final ,ce n´était pas un lieu , ou des gens ( meme si la ville et mes amis me manquaient) c´etait aussi un moment. Malheureusement on peut retrouver un lieu ou des personnes mais retrouver un moment est quelque chose de tres difficile parce qu´il passe tellement vite et on ne peut pas les attrapper et les enchainer, ça reviendrait à faire un beau reve et essayer de se rendormir pour le refaire. Ce qui m´a frapper c´est la contradiction dans ce que l´on ressent. Je suis passé des mon arrivée devant l appartement ou j´ai vecu et j´ai ressenti beaucoup d´emotions parce que cet endroit à ete mon chez moi mais à la fois j´avais l impression que cette ville n´etait pas ma ville Erasmus mais un replique de celle ci. Je me suis assise devant la fac pour attendre uune amie et j´ai vue tout ces etudiants sortir de l´université qui etait avant la mienne et j´avais l´impression de me voir entrain de sortir de celle ci tout en sachant qu aujourd hui je ne faisais plus partie de ce groupes d´etudiants.

Je pense que ce séjour à contribuer à ma "remission ",depuis que je suis revenue je me sens mieux, comme s´il fallait y retourner pour faire le "deuil" de la separation avec un moment de ma vie que je ne pourrais de toute façon jamais revivre.

Saragosse reste Saragosse j´y ai passé un tres bon moment en Erasmus et egalement en mars mais ça a vraiment ete deux experiences differentes. J´y retournerai, mais je sais dorenavant que ça sera juste par amour pour la ville , pour ne pas "couper le cordon " entre elle et moi ,mais j´irai en sachant ce qui m´attend , que ça sera different.

Posté par nanou1594 à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,